visites

 

Géline de Touraine.

UN EXEMPLE  DE SAUVETAGE

D'UNE RACE  LOCALE

A FAIBLE EFFECTIF.

Une initiative de Jean-Louis Choisel.

Obtenue au 19e siècle par J.B.Martin, en Indre-et-Loire, par croisement de la petite poule noire du pays avec la race chinoise Langshan. Standard homologué en 1913.
La vague déferlante des races américaines fit progressivement disparaître la Géline de Touraine, et on se demande pourquoi puisque c'est une race très rustique, sociable, à deux fins, à chair blanche excellente, très bonne couveuse et mère. Et c'est probablement ce dernier critère qui l'a fait éliminer des couvoirs professionnels. En outre elle ne supporte pas les cages mais prospère bien en parcours herbeux et sait se protéger des prédateurs en se perchant, la nuit, sur les arbres lorsqu'elle n'a pas de poulailler.
 
Lorsqu'il fit la connaissance de la Touraine, en 1959, Jean-Louis Choisel constata que la Géline de Touraine n'existait presque plus dans les fermes du pays. Vers 1978 il retrouva quelques sujets qui avaient perdus le standard 1913. Pour régénérer ce standard il pratiqua une longue et patiente sélection au nid trappe, à partir des Gélines de Touraine retrouvées grace à la famille de son épouse, tourangelle et une  vieille dame conservatrice.
 
Le 18 juin1991, il crée l'association Nationale "Les Amis de la Géline de Touraine"-loi de 1901-afin de distribuer généreusement, sans aucune barrière, ni but lucratif, le résultat de ses travaux, des oeufs à couver et des sujets , il est  encouragé par le professeur Raymond Pujol, du Muséum National d'Histoire Naturelle-section Ethnozoologie et Président de l'Institut international d'ethnosciences, par Philippe Marchenay, chercheur au C.N.R.S. et travaillant à l'antenne de recherche et d'information sur les ressources des terroirs(unité de recherche associée 882), par monsieur André Dussud président de la Société Centrale d'Aviculture de France et président des juges avicoles de France, et, enfin , par Jean-Claude Périquet, grand spécialiste et également responsable de la S.C.A.F.
 

Composision du bureau:

-Président: le fondateur, jean-louis Choisel.

-Vice président: Dominique Lemay.

-Trésorier: Alain Bodin.

-Secrétaire: Marylène Girault.

 

 
Lors de diverses expositions avicoles dont celle des 14 et 15 novembre 1992, organisée à Tours , des prix élogieux dont le grand prix d'honneur furent obtenus avec des sujets de la sélection de ce passionné.
 
Celui- ci ne courant pas après les médailles laissa, ensuite, le plaisir à d'autres d'exposer des sujets issus de son élevage. Ainsi des Grands prix d'honneur et des premiers prix continuèrent à récompenser des amateurs adhérents ou non.
 
Sur la demande d'éleveurs, venus le trouver à son domicile, c'est en 1993 que le fondateur, toujours en bénévole dévoué, fit de nombreuses démarches afin de faire reconnaître et labelliser la Géline de Touraine et de créer un lien entre les diverse associations notamment celle du président de la SAT. C'est ainsi que le 25 mai 1993, un homme compréhensif, monsieur Guy Molard, ingénieur de recherche et développement Elevage à la Chambre d'Agriculture d'Indre-et-Loire répondit favorablement, d'abord par courrier, à la lettre .
Monsieur Guy  Molard, homme très ouvert, ne mis pas longtemps pour mettre sur pied la première réunion du 29 juillet 1993 à laquelle toutes les personnes concernées par la Géline de Touraine furent invitées. Pour les"Amis de la géline de touraine" participèrent Alain Bodin, le trésorier et le fondateur. Le compte rendu de l'époque indique la position suivante:<< Jean-Louis CHOISEL a exprimé la sensibilité de notre association dans les termes suivants:
-Une véritable diffusion et de réels échanges doivent encore améliorer la race-
-La commercialisation de fausses Gélines de Touraine est à proscrire.
-Un label, une IGP ou une AOP doit être obtenue sur la base du standard 1913.
-Dans cette perspective, une commission de contrôle neutre, devrait être crée.
-Les éleveurs tourangeaux ont intérêt à s'unir avant que des élevages étrangers ne s'approprient une volaille qui faisait autrefois la fierté du Terroir par sa rusticité et par ses qualités certaines. (jean-louis très attaché à la Touraine et n'ayant pas l'esprit" commercial" avait écarté des propositions d'un élevage belge et des demandes venues d'Afrique.)
-Un cahier de filiation tenu par les éleveurs.
-L'homologation de la Géline de Touraine ne saurait conduire à une monopolisation de la commercialisation, mais à la promotion de cette volaille; tout producteur répondant à des critères de qualité préalablement définis, pourrait commercialiser sous la dénomination "Géline de Touraine".
 
Le fondateur en tant  que représentant d'éleveurs et délégué par  l'Union Avicole française (président: monsieur Jean-Claude Périquet ) qui dépend de la SCAF participa à plusieurs réunions .
 
 Trop lourd fardeau  pour Jean Louis , qui rend sa copie car  son état de santé est préoccupant  et les frais qu'il doit engager dépassent ses possibilités (il était à la recherche d’un emploi) . Le président qui lui succède tombe également malade et il habite trop loin de la Touraine. Il est prévu la dissolution de l'association "Les Amis de la Géline de Touraine" qui a lieu le samedi 20 mai 1995. Le plus dur est fait: " La Géline de Touraine au standard 1913 repeuple les basses cours.
Ces démarches entrainerons la naissance du Syndicat Interprofessionnel de la Géline de Touraine dont monsieur Hubert Stirnemann fut élu président.
 
NOTES:
Jean-Louis, fondateur et responsable du bulletin donnait des conseils et des nouvelles de "L'association des Amis de la Géline de Touraine" écrivit également un ouvrage : "La Géline de Touraine: Protection et sélection amateur d'une race locale à petits effectifs. Préface d'André DUSSUD président de la SCAF et ex.président des juges de France"-1994( épuisé)
 
  .Jean-Louis  est également l'auteur du dossier Géline de Touraine pour" l'Entente Européenne" dont Jean-Claude Périquet est le délégué pour la France.
 
 
L'action de Jean-Louis vue par la Presse:
- "Si on mettait la Géline au pot"(La Nouvelle République du 03/12/91.)
-"Des amateurs pour sauver la Géline"(La Nouvelle République du 05/03/94).
-"Des prix pour la Géline"concours avicole(La Nouvelle République du 05/12/92)
-"La Géline de Touraine"(Le Chasseur Français décembre 92).
-"La Géline de Touraine quèq céq ça?"(Bulletin municipal de Monnaie-37- de 92/93).
-"Ah! si vous connaissiez ma poule!"(Les quatre saisons du jardinage n°78, janvier-février 93).
-"La Géline de Touraine"(Pour nos jardins n°142, janvier-février 94).
-"Le courrier de l'environnement de l'INRA,avril 1995.
-"Le journal F.E.R.M.E. n°3, L.Cogerino,Université Claude Bernard,Lyon.
Cet historique réalisé à l'aide de documents conservés en archives est libre de droits.

Autres sites:         

http://volaillepoultry.pagesperso-orange.fr/sitefranc.html

http://geline-de-touraine.monsite-orange.fr

http://rogerserge.com  des chansons et des terroirs.

http://beaujardin-tours.monsite-orange.fr

 

htt://heroiques-1914-1940.monsite-orange.fr

 

http://croquepommes.origine.pagesperso-orange.fr

http://chercheurpommesgrati.monsite-orange.fr

 

 

 

 

 

www.google.fr